CHABERT Mathieu (Châteauroux)
Mathieu Chabert, l'entraîneur de la Berrichonne Châteauroux. (Photo Philippe Le Brech)

La Berrichonne Châteauroux, 6ème du classement avec 15 points, accueille le FC Versailles, 3ème avec 16 unités, ce vendredi 4 novembre pour un choc de haut de tableau du National à l’occasion de la 11ème journée. L’entraîneur castelroussin Mathieu Chabert s’est exprimé en conférence de presse ce jeudi.

Sur courant alternatif depuis quelques semaines en championnat, capable du meilleur (victoire contre Nancy) comme du pire (défaite à Borgo) Châteauroux a laissé filé le leader Concarneau mais reste néanmoins toujours dans le coup dans cet homogène National, à seulement trois longueurs du deuxième Dunkerque et à un point du podium dont la 3ème marche est aujourd’hui occupée par le promu versaillais.

« Versailles est un sacré client. C’est un gros match, encore un !« , a relevé Mathieu Chabert en avant-match, conscient du défi qui attend son équipe mais aussi que ce dernier est finalement constant dans ce championnat. « On doit considérer tous nos matchs comme des gros matchs. Sinon, on n’est pas performants.« 

Mathieu Chabert : « Tout le monde est capable de marque dans notre équipe »

La motivation ne sera pas trop compliquée à trouver face à un adversaire dont le recrutement a beaucoup fait parler mais le technicien espère aussi qu’un état d’esprit revanchard animera ses joueurs après la désillusion à Borgo. « On connaît leur recrutement, leurs objectifs… La motivation viendra d’elle même. Versailles est une équipe qui change beaucoup de systèmes de jeu, donc on ne sait pas comment ils vont jouer demain. On a travaillé en fonction de ça, pour s’adapter, mais surtout pour qu’eux s’adaptent à nous.. On doit se rattraper de la défaite face à Bastia, vis-à-vis des salariés du club, et de nos supporters.« 

Pour y parvenir l’ancien coach de Bastia comptera sur ses attaquants… mais pas que. « Je ne suis pas focalisé sur le nombre de buts des attaquants. C’est leur travail, mais aujourd’hui je pense qu’on est beaucoup plus équilibré. Je préfère notre typologie de buteurs et la façon dont on marque par rapport à la saison dernière. Je souhaite du fond du coeur avoir 3 joueurs à 20 buts. Mais je vais plus loin que les simple stats ! Je pense que tout le monde est capable de marquer des buts dans notre équipe. Florian Bianchini se créé énormément d’occasion ! C’est un joueur très usant pour les défenses. Il a ces qualités de vitesse, de percussion, il est très agile…«