Youssef Chibhi
Youssef Chibhi reste l'entraîneur du FC Versailles 78. (Photo Philippe Le Brech)

Comme l’a révélé Le Parisien ce dimanche, Youssef Chibhi a été mis en garde à vue au mois de juin pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » et « enregistrement d’image pornographique d’un mineur de 15 ans ». Des révélations faites deux jours après la victoire du FC Versailles 78 lors de la première journée de National contre le FC Martigues.

A la suite de ces révélations, le club n’avait communiqué. Mais le quotidien francilien informe aujourd’hui que Youssef Chibhi a été confirmé à son poste d’entraîneur par les propriétaires du FC Versailles 78. « On a eu un courrier des boss du club qui pour le moment le confortent tant qu’il n’y a pas de nouvelles informations » a informé un joueur au Parisien.

« Nous serons très vigilants » indique la direction

Mais en interne, c’est la consternation depuis ces informations à propos du technicien qui a néanmoins l’entière confiance du Groupe FIDUCIM-CITY. « Nous serons très vigilants au fur et à mesure des informations qui pourraient être communiquées par les autorités compétentes et à d’éventuelles poursuites par la justice, indique le club ce mercredi via un communiqué.  Le club adaptera son attitude avec calme et tout le recul nécessaire en fonction de l’évolution éventuelle des faits. »

Le FC Versailles 78 entend en effet préserve la présomption innocence de Youssef Chibhi dans ce dossier. « A ce stade, notre salarié souhaite se défendre et réfute la teneur de cet article. Il est bien sûr présumé innocent et nous n’entendons donc pas nous substituer à la justice dans son exercice. Il est important de ne pas mélanger la gravité de ces soupçons avec l’exercice des fonctions de Youssef Chibhi qui, sur le volet professionnel, assume son rôle avec un sérieux et un engagement sans faille pour notre club. » Affaire à suivre…